Maîtriser son assurance-crédit en toute connaissance de cause

assurance-pret

Jusque-là, l’assurance de prêt constituait une sorte de garde-fou, une barrière de garantie face à la prise de risque des établissements bancaires.  Le taux de (mal) chance pour les banques de voir les dettes de leurs clients se transformer en impayés serait-il donc si élevé ? Que couvre réellement l’assurance de prêt ? Et que se passe-t-il si on a quand même bien effectué toutes ses mensualités ?

L’utilité de l’assurance-crédit

Le rôle d’une assurance-crédit, ainsi que de l’assureur, est d’évaluer les risques pris par la banque en octroyant un crédit. Financièrement parlant, les institutions financières, les tribunaux et la banque de France bien sûr, sont très bien informées de votre situation. Des renseignements en masse circulent sur votre stabilité professionnelle, votre historique et vos pulsions d’achat ! Une facture qui traîne par-ci ou par-là, un retard de remboursement et un petit découvert certes négocié préalablement…peuvent aussi fausser la donne pour votre prochaine demande de crédit. Ceci dit, c’est toujours à vous de leur donner les renseignements qu’il faut ou, si ces derniers temps vous manquez de trésorerie, de négocier un prêt personnel qui vous en coûtera moins qu’un découvert.

La nécessité de se montrer pro-actif : maîtriser son assurance-crédit

Il n’y a pas si longtemps que cela, les banques ne demandaient pas autant de garanties et de justificatifs. Sauf que le risque de non remboursement à augmenter ses dernières années. L’assurance de prêt est donc devenue un garanti incontournable pour le prêteur et l’emprunteur.

Pour l’un, elle revêt des allures de bouclier face aux aléas de la vie (invalidité, décès, perte de l’emploi) et pour l’autre, une façon de se préparer aux éventualités d’impayés ou une forme compensatoire d’un manque à gagner.

Des fois, elle est imposée par l’organisme prêteur, mais rien n’oblige l’emprunteur d’accepter des conditions définitives. L’emprunteur est libre de choisir l’établissement qu’il souhaite l’assurer. Ce qui est à son avantage, car il peut faire jouer la concurrence pour trouver la meilleure offre pour son assurance de prêt.

Ce qu’il faut également bien savoir sur ce type d’assurance, ce sont les risques qui sont couverts. Normalement vous avez le choix sur les risques à garantir : décès, maladie, invalidité et perte d’emploi. Le montant de votre assurance dépendra par la suite des risques que vous souhaiterez garantir.

Dans le cas où vous choisissez un contrat couvrant le risque santé, l’assureur vous demandera certainement de remplir un questionnaire médical que nous vous conseillons de remplir correctement. En cas d’omission ou fausse déclaration, votre contrat peut être annulé par l’assureur.

Pour terminer, sachez que vous pouvez vous faire rembourser votre assurance emprunteur. En effet, à la fin de chaque année, les organismes de crédit devraient reverser aux emprunteurs une partie des bénéfices générés par l’assurance de prêt. Pour connaitre la démarche à faire pour prétendre à un remboursement, vous pouvez vous informer ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *