Assurance : La fraude au kilométrage

Vector detailed speedometer, easy for edit

La pratique n’est pas nouvelle, elle consiste « tout simplement » à modifier le compteur kilométrique d’une voiture de façon à lui faire afficher un kilométrage inférieur au kilométrage réelle. Il s’agit bien sûr d’un délit puni par la loi, mais la peur du bâton ne suffit manifestement pas à dissuader
les contrevenants.

CAR-PASS?

Grâce au système CAR-PASS, la Belgique est venu partiellement à bout de ce problème, mais une étude vient de mettre en évidence que pour que la lutte soit réellement efficace, une approche à l’échelle européenne est indispensable. D’après l’étude en question, le coût global de la falsification des compteurs en Allemagne, France, Luxembourg et aux Pays-Bas pourrait atteindre 2,8
milliards chaque année. En plus de fausser le marché du véhicule d’occasion, l’opération peut avoir des conséquence en termes de sécurité, en mettant sur le marché des véhicules présentant un risque pour le consommateur. Inutile de préciser que la détection de la fraude n’est pas à la portée du consommateur lambda.

Un manque à gagner pour la Belgique

Le rapport doit être rendu public lors de la prochaine conférence CARS 2010 à Bruxelles. D’après le ministre belge de l’Économie Vincent Van Quickenborne: “Afin de mettre un terme à la fraude au kilométrage, une initiative pan-européenne s’impose. Le relevé des kilométrages doit être également
enregistré dans les autres pays, et un certificat de ces relevés doit accompagner le véhicule vendu à l’étranger, ou doit être accessible à l’acheteur. » , le Ministre a d’autre part annoncé son intention de
soulever le problème avec ces collègues des autres États membres et de la Commission lors des prochaines réunions du Conseil de la compétitivité.

La fraude au kilométrage est en effet devenu un problème très sérieux pour le marché intérieur (florissant) du marché de l’occasion, dont souhaitent bien bénéficier nos voisins Belges, or le nombre de véhicules d’occasion vendus à l’exportation allant croissant au fil des années, la Belgique avec un système de « traçabilité » en avance sur les autres pays européens pourrait se retrouver isolée du fait de ses propres normes des fruits de ce marché, d’où la nécessité de « mettre la pression au niveau européen » pour que les autres États de l’UE (et idéalement du monde!) adoptent le modèle CAR-PASS.

 

L’info en plus

L’ACEM (Association des constructeurs européens de motocycles), le lobby défendant les intérêts des constructeurs auprès de l’UE, vient de s’exprimer à propos de la mise en place du dispositif d’appel d’urgences E-Call (in-vehicle emergency call ). Lire l’article complet sur le blog actu-assurance-auto > http://actu-assurance-auto.20minutes-blogs.fr/archive/2010/12/13/le-lobby-des-2-roues-veut-ralentir-la-mise-en-place-d-ecall.html

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *